Observatoire belge de l'énergie

L'observatoire belge de l'énergie présente l'évolution de la consommation d'énergie finale de la Belgique dans les différents secteurs (industrie, logement, tertiaire et transport) et l'évolution du mix énergétique (fossile, nucléaire et énergies renouvelables) dans cette consommation.  Les évolutions des consommations finales d'électricité par secteur d'activité et lex flux de production, importation, consommation, pertes et exportation du réseau électrique en Belgique.

Consommation d'énergie finale par secteur d'activités

La consommation finale de l'énergie est la quantité d'énergie mise à disposition des utilisateurs finaux. Ils sont répartis en secteurs d'activités principaux: Agriculture, industrie, bâtiment (logement et teritiare) et transport (personnes et marchandises).
En 2014, la consommation d'énergie finale de la Belgique s'élevait à 396 TWh. Elle est répartie par principaux secteurs d'activités: industrie (34%), transport (29%), logement (22%), tertaire (13%) et'agriculture (moins de 2%).

Fig. Evolution de la consommation finale d'énergie par secteur d'activités. Source Eurostat ; Graphe APERe.

Dernière mise à jour : 13/05/2016

Remarque

La consommation d'énergie finale est à distinguer de la consommation d'énergie primaire. L'énergie primaire (pétrole brut, gaz naturel, charbon, ...) doit être transformée en une forme utilisable (électricité, combustible, carburant, ...). Cette forme s'appelle l'énergie finale.

 

Consommation d'énergie finale belge par sources d'énergie

Les énergies fossiles représentent la part la plus importante de la consommation finale. En 2014, la part de l'énergie fossile représentait 84% tandis que celle du nucléaire représentait 8 %.

Depuis 2005, la part d'énergie finale d'origine renouvelable augmente. En 2014, 31 TWh étaient produits à partir de sources renouvelables, soit 8% de la consommation finale d'énergie (contre 2,3% en 2005).

Dernière mise à jour : 21/05/2016

Les perspectives à 2020 et 2030 tiennent compte des objectifs européens fixé pour la Belgique. Et de la sortie du nucléaire selon le programme actuel qui prévoit la sortie définitive en 2025.

Remarque: Pour augmenter la part des énergies renouvelables, il s'agit d'augmenter la production à partir de sources renouvelables ou de diminuer la consommation d'énergie finale ou mieux : en faisant les deux.

 

Consommation finale d'électricité par secteur d'activités

En Belgique, l'électricité concerne 1/5ème de la consommation finale d'énergie. Trois grands secteurs d'activités la consomment. En 2014, l'industrie représente 47% de la consommation électrique, le tertiare 27% et les ménages 23%.

Fig. Evolution de la consommation finale d'électricité par secteur d'activités. Source Eurostat 1990-2014 et Synergrid 2015 ; Graphe APERe.

Dernière mise à jour : 13/05/2016

Electricité : Production et importation / Consommation, pertes et exportation

Le réseau électrique belge étant interconnecté, la consommation d'électricité, l'exportation et les pertes sont équilibrées par la production et l'importation d'électricité. Le graphique ci-dessous distingue les flux connectés sur le réseau électrique de transport (GRT) et ceux sur le réseau électrique de distribution (GRD).

Fig. Evolution des valeurs annuelles de production, importation, consommation, pertes et exportation d'électricité en Begique. Source Synergrid 2015 ; Graphe APERe.

Dernière mise à jour : 13/05/2016

 

Français
APERe asbl
Rue Royale, 35 - 1000 Bruxelles

Antenne d'exploitation :
Rue Nanon, 98 - 5000 Namur


Email. info_ad_apere.org
T. +32 (0)2 218 78 99